Les organisations unissent leurs forces pour améliorer la situation des personnes atteintes d'une déficiences auditive en temps de pandémie

Actuellement les personnes souffrant d'un handicap auditif sont confrontées à de graves difficultés. Elles ne peuvent plus lire sur les lèvres car les sons sont atténués et modifiés. Les expressions du visage ne sont plus visibles.  Ces personnes souffrent de ne pas pouvoir comprendre correctement la parole.  Elles perdent ou risquent de perdre leurs emplois et vivent dans la crainte. Des formations sont interrompues.

Published on 5 février 2021

Recherche

L'équipe du CURIC travaille au développement de neuro-prothèses permettant la réhabilitation fonctionnelle des déficits sensoriels de l'oreille interne.

L'implant cochléaire est un outil très efficace pour la réhabilitation des surdités bilatérales profondes. Toutefois, il reste insuffisant dans certaines situations, par exemple la perception du langage dans le bruit et la localisation des sons dans l'espace. Nous cherchons des stratégies qui permettent de surseoir à ces manques et de restaurer une audition artificielle aussi proche que possible de la normale. Un autre domaine de recherche vise à développer une prothèse dont tous les éléments sont implantés.

Par sa fonction vestibulaire, l'oreille interne est un organe essentiel au maintien de l'équilibre. Sur le modèle de l’implant cochléaire pour restituer l'audition, le groupe de recherche vestibulaire a initié et dirige une recherche dont le but est de restituer cette fonction d’équilibre par un implant vestibulaire chez les patients souffrant d'un déficit des deux oreilles. Dans un premier temps, des techniques chirurgicales ont été conçues pour placer des électrodes au contact du système vestibulaire.  Puis des stratégies de stimulation électrique ont été élaborées. Genève a été le premier groupe au monde à démontrer qu'une réhabilitation fonctionnelle par implant vestibulaire était possible chez l'homme. Cette première mondiale a été publiée dans Frontiers in neurology en avril 2014. Ces résultats, obtenus en laboratoire, sont très encourageants et laissent espérer une application clinique d'ici quelques petites années. Afin d'accélérer ce développement, nous avons invité une équipe de chercheurs de Maastricht aux Pays Bas à y participer.

Liens vers le groupe de recherche vestibulaire :

https://www.unige.ch/medecine/neucli/fr/groupes-de-recherche/268perez-fornos/

https://neurocenter-unige.ch/fr/research-groups/angelica-perez/

Le groupe de recherche du Pr Pascal senn étudie les bases de la biologie de l'oreille interne. Régénérer les cellules de l'oreille interne pourrait permettre de guérir la principale cause de surdité profonde.

https://www.unige.ch/medecine/neucli/fr/groupes-de-recherche/954senn/

 

 

 

 

 

Les organisations unissent leurs forces pour améliorer la situation des personnes atteintes d'une déficiences auditive en temps de pandémie

Actuellement les personnes souffrant d'un handicap auditif sont confrontées à de graves difficultés. Elles ne peuvent plus lire sur les lèvres car les sons sont atténués et modifiés. Les expressions du visage ne sont plus visibles.  Ces personnes souffrent de ne pas pouvoir comprendre correctement la parole.  Elles perdent ou risquent de perdre leurs emplois et vivent dans la crainte. Des formations sont interrompues.

Published on 5 février 2021