Les organisations unissent leurs forces pour améliorer la situation des personnes atteintes d'une déficiences auditive en temps de pandémie

Actuellement les personnes souffrant d'un handicap auditif sont confrontées à de graves difficultés. Elles ne peuvent plus lire sur les lèvres car les sons sont atténués et modifiés. Les expressions du visage ne sont plus visibles.  Ces personnes souffrent de ne pas pouvoir comprendre correctement la parole.  Elles perdent ou risquent de perdre leurs emplois et vivent dans la crainte. Des formations sont interrompues.

Published on 5 février 2021

Dre Angélica Pérez Fornos

Comité de direction
Ingénieure responsable
Responsable technique et scientifique, HUG

Après des études d’ingénierie biomédicale au Mexique, Angélica Pérez-Fornos fait un séjour de recherche à l’Université Catholique de Louvain (Belgique). Elle est arrivée à Genève en 2000, où elle a d’abord participé au développement de l’implant rétinien, un dispositif pour restituer une vision artificielle aux patients aveugles atteints de dégénérescences rétiniennes. Elle a rejoint l’équipe du CURIC en 2011. Depuis, elle coordonne les aspects scientifiques et techniques du groupe. Actuellement, son projet principal de recherche est le développement d’une neuroprothèse vestibulaire pour restituer la fonction d’équilibre de l’oreille interne aux patients qui l’ont perdue.